easyJet Media Centre
Centre de Presse

easyJet et le pionnier de l'avion électrique, Wright Electric, écrivent l'avenir de l'aviation électrique

easyJet s'associe à la société américaine Wright Electric, et soutient leur ambition de concevoir et d'exploiter le premier avion commercial tout électrique au cours de la prochaine décennie.

easyJet et le pionnier de l'avion électrique, Wright Electric, écrivent l'avenir de l'aviation électrique featured image
27 / 09 / 2017

easyJet et le pionnier de l'avion électrique, Wright Electric, écrivent l'avenir de l'aviation électrique

 

* easyJet s'associe à la société américaine Wright Electric, et soutient leur ambition de concevoir et d'exploiter le premier avion commercial tout électrique au cours de la prochaine décennie.

* easyJet révèle un prototype d'avion électrique d'une portée de 540 km qui pourrait prendre en charge 20% des passagers transportés par easyJet.

 

easyJet, la première compagnie aérienne d'Europe en termes de réseau, a offert un aperçu de l'avenir de l'aviation grâce à sa collaboration avec le constructeur d'avions électriques, Wright Electric. La compagnie aérienne a travaillé en étroite collaboration avec Wright Electric au cours de l'année 2017 pour apporter une perspective d’opérateur aérien au développement de cette avancée passionnante que sont les avions propulsés par batteries. Cette semaine, les deux entreprises ont esquissé le futur des avions électriques.

 

Wright Electric travaille à la conception d’un avion entièrement électrique d’ici une dizaine d’année et avec l’ambition pour les court-courriers d’atteindre l’objectif zéro émission d’ici 20 ans. Ces avions capables d’effectuer des trajets de 530 kilomètres, couvrirait 20% des vols opérés par easyJet aujourd’hui.

 

Wright Electric a déjà dévoilé un avion biplace, révélant ainsi comment la technologie fonctionne à plus petite échelle. Désormais, Wright Electric souhaite prouver que sa technologie peut être exploitée à plus grande échelle pour répondre aux besoins des avions commerciaux. La batterie du biplace pèse environ 270kg, mais pour une production à plus grande échelle Wright Electric utilisera de nouveaux procédés de stockage d’énergie qui permettront de proposer des batteries sensiblement plus légères que celles actuellement commercialisées.

 

easyJet annonce cette collaboration dans le cadre de sa stratégie de décarbonisation du transport aérien et de réduction de l’impact sonore.

 

Carolyn McCall, PDG d’easyJet commente :

 

« Nous partageons une ambition commune avec Wright Electric, celle d’une industrie aéronautique plus durable. A l’image de l’industrie automobile, nous devons chercher des solutions dans le secteur éclectique afin de réduire notre impact environnemental. Pour la première fois, nous pouvons envisager un futur sans carburant et nous sommes enthousiastes à l’idée de faire partie du projet. Quand on parle de vol électrique court courrier la question est désormais « quand » et non plus « comment ». »

 

Wright Electric a été créé en 2016 par une équipe d’ingénieurs aéronautiques, d’experts de la moto-propulsion et de chimistes spécialisés dans les batteries avec l’intention de freiner le réchauffement climatique grâce à l’aviation électrique. Cette équipe a travaillé pour la NASA, Boeing et Cessna et a créé 12 types d’avions tous certifiés. Wright Electric est notamment financé par l’Université d’Harvard, le Commonwealth du Massachusetts ou encore Y Combinator

 

Jeffrey Engler, CEO et fondateur de Wright Electric, commente :

 

« Cette collaboration avec easyJet au développement d’une nouvelle génération d’avions commerciaux ne fait que confirmer le bien-fondé de notre approche technologique et nous confère une expertise qui nous sera précieuse pour commercialiser nos appareils électriques dans le secteur en constant essor des court-courriers.

 

L’équipe d’easyJet a déjà considérablement éclairé nos ingénieurs sur les aspects critiques de l’exploitation d’une compagnie aérienne, depuis la maintenance jusqu’au revenu managment, et nous sommes impatients de poursuivre ce travail ensemble. »

 

L'avion mis au point par Wright Electric est spécialement conçu pour les vols court-courriers, et parfaitement adapté au réseau easyJet. Avec des vols d’une moyenne inférieure à deux heures plusieurs liaisons phares d’easyJet, telles que Londres-Amsterdam, Londres-Paris ou Belfast-Londres, pourraient ainsi être assurées par des avions électriques moins polluants et moins bruyants. Un avion et des véhicules au sol électriques offriraient également un environnement plus paisible aux riverains des aéroports grâce à une empreinte sonore nettement réduite.

 

Depuis 2000, les émissions de CO2 d’easyJet ont diminué de plus de 31%, passant ainsi de 116,2 grammes à 79,98 grammes par passager au kilomètre en 2016. Avec l’arrivée des A320/A321neos dans la flotte easyJet et les améliorations attendues en matière d’efficacité, easyJet vise désormais les 72 grammes d'ici à 2022, soit 10% de moins par rapport à 2016 et 38% de moins qu’en 2000.

 

easyJet a déjà pris livraison de deux avions A320neo à ce jour, et passé commande de 98 autres d'ici à 2022. Le néo est une révolution dans le monde de l’aviation en matière de performances environnementales et opérationnelles Il consomme jusqu'à 15% de carburant de moins, ce qui réduit d’autant les émissions de CO2, et affiche une empreinte sonore 50 % inférieure au décollage et à l’atterrissage – un réel avantage pour les riverains des aéroports.

Images
Electric Plane